Visiter le Taj Mahal


En visite en Inde ? C'est tout naturellement que vous irez visiter ce monument, ne pas le faire, c'est un peu comme ne pas aller voir la tour Eiffel quand vous êtes à Paris. En pourtant, ce n'est quand même pas aussi facile, car le Taj Mahal n'est pas dans la capitale. Heureusement, il n'est pas à l'autre bout de ce grand pays, non plus.


Se rendre au Taj Mahal de New Delhi

Comme la plupart des vols internationaux partent et arrivent de New Delhi, il vous faudra un moyen pour vous rendre à Agrâ. Vous avez plusieurs solutions. La première solution consiste à prendre l'avion. C'est la plus sûre, la plus facile, surtout si vous ne faite que passer par New Delhi (dans ce sens, car on imagine que vous ne viendrez pas en Inde sans visiter la capitale !) Il faut environ une heure entre Delhi et Agra. Les compagnies aériennes qui opèrent sur cette ligne sont Kingfisher Airlines et Air India Regional, qui ont également des lignes vers Jaipur. Bien sûr il s'agit du moyen de locomotion le plus cher, et en plus, il n'est pas forcément toujours à l'heure.

La seconde solution consiste à prendre le train. Pour la somme modique de 6 euros environ, plus un ou deux euros pour les frais de commission, n'importe quel hôtel ou petite agence de voyage locale se chargera pour vous d'acheter le billet et vous expliquera où prendre le train. Pour ce prix là vous aurez même droit à une cabine climatisée. Attention toutefois, il vous faudra vous y prendre quelques jours à l'avance, les train sont rapidement bondé. Le temps de trajet est de 3 heures, c'est ce qu'il y a de plus rapide, et en plus les trains sont approximativement à l'heure, c'est le moyen de locomotion qui permet d'avoir le plus d'exactitude entre le temps prévu et le temps réel. Les trains qui partent vers Agra sont les Bhopal Shatabdi Express et le Taj Express, qui sont les deux trains les plus acceptables pour les touristes. Non pas que les autres ne le soient pas, mais ils sont plus destinés aux locaux, avec des tarifs plus bas et des conditions de voyage plus difficiles. La gare principale est Agra Cantt, elle est au Sud-Ouest du Taj et du fort d’Agra. Le trajet de la gare aux hôtels coûte approximativement entre 50 et 200 roupies. Il existe une autre gare à Agra, elle est à l'Est et s'est la destination des trains qui arrivent de cette direction, c'est l'Agra Fort Station.

Une autre solution consiste à faire le trajet en voiture. Deux cas de figure s'offrent à vous : Soit vous en louez une, soit vous y allez en taxi. La meilleure solution est, de loin, le taxi, car vous n'aurez pas à vous soucier de conduire dans un pays où la circulation est on ne peut plus anarchique. Le vrai danger vient sans doute des piétons, et si vous n'êtes pas habitué à conduire en Inde, ne vous y lancez pas, ce n'est pas si facile que ça. Bon, ce n'est pas non plus infaisable, c'est juste déconseillé. Sinon le taxi est quand même un bon moyen, abordable. Le temps de trajet est de 5h, mais c'est on ne peut plus approximatif, le temps réel dépendra de l'état du traffic, de la qualité du taxi, du nombre d'éventuel incident rencontré, etc. Si vous choisissez le taxi, prévoyez large, pour l'heure d'arrivée, vous risquez d'arriver en retard.

Il reste le bus comme moyen de locomotion. Pour 5h de trajet, normalement, il est fréquent qu'il en mette 7 ou 8, toujours en fonction des embouteillages et autres enquiquinements plus ou moins graves. Là aussi il faut prendre son billet très en avance, les bus sont encore plus vite complet que les train. A noter qu'en bus comme en voiture vous pouvez faire une halte à Mathura, ça permet de scinder le trajet en deux parties et le lieu est sympathique. Il y a deux gares routières à Agra, l'Idgah Bus Stand et l’ISBT (Inter state bus terminal).

Une autre remarque concernant le trajet : Quoi qu'il vous arrive, prenez les évènements avec le sourire, comme les Indiens. Si vous n'arrivez pas aujourd'hui, vous arriverez demain...


A proximité du Taj Mahal

Du centre ville d'Agra il n'est pas facile de se rendre sur le site par les transports en commun. Le centre ville est a 3 ou 4 kilomètres du site touristique mais à pieds il semble être à bien plus, il faut marcher le long de voies rapides, ce qu'on ne saurait que déconseiller, surtout en Inde. Le taxi semble donc la meilleure solution. Si vous avez votre propre véhicule vous devrez le garer dans l'un des parcs de stationnement qui se trouvent à proximité et faire le trajet final à pieds ou en bus électrique. Et oui, pour des raisons de sauvegarde du monument il a été défini une zone de protection, en forme de trapèze et au centre de laquelle se trouve le monument, dans laquelle les émissions de gaz industriels seraient restreintes. C'est une zone dans laquelle il ne doit pas y avoir de circulation automobile non plus, d'où les bus électriques et l'impossibilité de se garer à proximité immédiate du site.

Le minibus est gratuit pour les détenteurs d'un billet. Ces billets s'achètent dans des kiosques près des parkings, et c'est de là qu'ils partent, à destination du Taj Mahal. A noter la présence de calèches, un peu comme sur la place D'jama el f'na, à Marrakech (Maroc). Dans les deux cas les calèches ne servent qu'à offrir aux touristes un moyen de locomotion original, propres. Les enfants seront les premiers demandeurs, et ils auront raisons, c'est très agréables. Elles sont payantes, mais le tarif est acceptable.


Quand visiter ?

Les meilleurs mois pour visiter le Taj Mahal sont Octobre, Novembre et Février, éventuellement Mars. Mais cette liste très restrictive importe finalement assez peu dans la mesure où le monument est splendide à lui tout seul, donc que vous le visitiez en Janvier, en Mai ou en Août, il reste tout aussi beau. On peut donc dire que Octobre à Mars sont globalement les meilleurs mois car le temps est généralement meilleurs qu'en été, mais le monument lui-même reste visitable à toute période de l'année.

Les mois d'hiver sont doux dans cette région, alors que l'été est particulièrement chaud. Ceux qui se rendront sur place pendant l'été devront être habitués aux grosses chaleurs, sinon il risque de moins apprécier le voyage.

Matin midi, soir ?

On ne vous conseillera jamais trop que de vous rendre au Taj Mahal très tôt le matin. Il ouvre ses portes dès 6h du matin, jusqu'au 19h le soir (sauf vendredi, où il est fermé). Si vous arrivez à être devant les portes à 6h vous profiterez de deux avantages sur les autres touristes :

  • Un Taj Mahal très peu fréquenté
  • Une lumière matinale de toute beauté

C'est sans doute la faible fréquentation du lieu qui sera le plus intéressant car il vous permettra de profiter du monument sans avoir autour de vous la foule de visiteurs qui donne parfois l'impression de gacher la visite. Curieusement il semble que cette foule ne soit pas automatique : Il arrive fréquemment qu'une arrivée tardive sur le site (vers 10 ou 11h du matin) ne nécessite pas une grande attente aux caisses, la foule n'étant pas présente sur place. Mais quand à savoir pourquoi, on l'ignore, ce qui fait que c'est une question de chance : Où vous passerez beaucoup de temps à prendre votre ticket d'entrée, perdu dans la masse des visiteurs, ou au contraire vous serez très peu nombreux. Mais soyez sûr que c'est tôt le matin qu'il y a peu de visiteurs. Par ailleurs le matin la lumière est très particulière, surtout en hiver. Avec un peu de chance vous verrez le mausolée se teindre en rose, avant de trouver sa couleur blanche si impressionnante. Quand au soir là aussi c'est essentiellement la lumière qui pourra vous attirer à une heure si tardive, mais comme le monument ferme tôt, il ne faut pas s'attendre à contempler le Taj Mahal au coucher du Soleil. Le soir, la lumière est plutôt orangée.

Sinon il existe des visites de la pleine Lune : De 20h30 à minuit, chaque demi heure part une visite de nuit, pour une découverte du monument sous un jour nouveau. C'est à réserver au minimum une journée à l'avance, et les groupes sont limités à 50 personnes.


Horaire d'ouverture, durée de la visite

Le Taj Mahal est ouvert tous les jours sauf vendredi, de 6h à 19h. Des visites spéciales sont organisées la nuit, de 20h à minuit, pour des groupes de 50 personnes maximum.

La durée de la visite est très variable, il n'y a pas d'organisation spéciale. Par exemple, le London Bridge, à Londres, nécessite de monter par une tour, de franchir la passerelle et de redescendre : La visite est assez encadrée. Au Taj Mahal, ce n'est pas du tout ça, chacun fait ce qu'il veut. La visite "normale", si on peut dire, consiste à franchir les portes d'entrée, de visiter les mausolées de la cour intérieure, de découvrir la porte Sud, puis les jardins. Le long des jardins il y a d'intéressantes arcades, puis le petit musée où l'on peut voir des plans du site, des portraits de Mumtaz et Shah Jahan, etc.

Une fois les jardins traversés, le visiteur arrive sur la terrasse de marbre où il devra mettre ses chaussons. La visite du mausolée principal, puis de la mosquée et enfin du pavillon des invités occupera un bon moment si on s'intéresse aux pierres incrustées, aux motifs en bas relief, aux cénotaphes, bref à tout ce qui fait la beauté du site.

N'oubliez pas non plus d'aller voir le musée, qui est à l'Ouest du complexe, un peu discret. Il contient 3 galeries avec des plans originaux du Taj Mahal et une collection d'assiettes en céladon dont on dit qu'elles se casseraient si on y mettaient des aliments empoisonnés. Il contient aussi des documents historiques en relation avec le monument. Ce musée est ouvert tous les jours d'ouverture du Taj Mahal (donc pas le vendredi) de 10h à 17h.

Pour faire tout ça comptez entre 2h et 4h. On peut faire moins si on se contente de marcher le nez en l'air, ce que je ne conseille pas tellement tout est beau. Je conseille plutôt de prendre son temps, ne pas hésiter à s'arrêter un peu, rester 1/2 heure sur la pelouse à regarder le mausolée, s'intéresser aux indiens qui passent, etc. Si on prend son temps, on ne voit pas passer ces 4h, bien bon. Et d'ailleurs il y a une curiosité typiquement indienne, ici, ce sont les nombreux singes qui passent par dessus l'enceinte et qui viennent tenter de voler quelque chose.


Tarifs et billets d'entrée

En 2016 le tarif d'entrée est fixé à 750 roupies pour les étrangers (soit à peu près 10€). Si on précise "pour les étrangers", c'est parce que le Taj Mahal pratique la discrimination tarifaire en fonction de l'origine du visiteur : L'étranger paie bien plus cher que le local, dont le tarif est à peine de 20 roupies.

Avec le billet d'entrée vous avez droit à une petite bouteille d'eau (la bienvenue, surtout l'été), et des petits chaussons blancs en plastique que vous utiliserez avant de marcher sur la terrasse du mausolée. De conception musulmane, il est interdit de marcher dessus en chaussure, où alors il faut protéger le monument : C'est ce qui est fait avec ces chaussons. Si vous ne voulez pas les utiliser, il ne vous restera qu'à marcher pieds nus.

Sachez que le ticket donne droit à une entrée, c'est tout. Ce n'est donc pas un ticket "Journée" avec lequel vous pouvez entrer et ressortir à volonté. Organisez-vous pour ne pas avori à ressortir, sinon vous êtes bon pour repayer vos 750 roupies.


Pourquoi y a t-il un tarif différent pour les étrangers ?

Et oui, comme dit plus haut une visite au Taj Mahal n'est pas au même prix en fonction de votre origine. Les indiens paient peu, les étrangers très chers, et les citoyens de pays de la SAARC et BIMSTEC paient entre les deux. Bon, si ça peut nous paraître anormal, l'Inde fait ce qu'elle veut chez elle, et après tout c'est peut-être un bien dans la mesure ou les indiens ne pourraient pas visiter leur propre monument, à un tarif aussi élevé. Quand à la solution de baisser le tarif pour tous, ça a évidemment été envisagé, mais le pays ne peut pas se priver d'une manne financière qui l'aide à maintenir le monument en bon état. Sachez que les citoyens de pays de la SAARC et BIMSTEC paient 510 Roupies, eux.

En fait, historiquement, tout le monde payait le même tarif pour l'entrée au Taj Mahal, et ça ne coûtait que quelques roupies. Mais l'organisme public qui le gère, l'Archeological Survey of India, ainsi que la province d'Uttar Pradesh ont décidé brutalement de se servir de la manne financière que représente la masse de touristes étrangers pour financer les travaux de restauration et de rénovation du monument. Le prix a été fixé à 960 roupies, avec à la clé l'espoir de limiter le flot de touristes, jugé trop envahissant. Ce fut bien sûr une tentative qui échoua, puisque les touristes sont prêts à payer cher pour visiter le monument emblématique de l'Inde, ce n'est sûrement pas en montant les prix que ceux qui ont fait des milliers de kilomètres en avion vont refuser d'aller voir le Taj Mahal parce que les tickets sont un peu trop chers...

Cette décision a déclenché un tollé, à tel point que la Cour Suprême de l'Inde a dû intervenir. Elle a déclaré l'augmentation injustifiée et baissa le prix d'entrée au monument à 750 roupies, sa valeur actuelle. Toutefois ça ne devrait pas être le montant définitif car la province d'Uttar Pradesh prend une commission importante sur chaque ticket et devra mécaniquement la baisser lorsque le verdict de la Cour Suprême sera entériné (ce qui est peut être déjà fait quand vous lirez ces lignes). Conclusion : Le prix définitif est celui affiché sur le site Internet officiel du Taj Mahal !


Organisation d'une visite

L'achat des tickets d'entrée se fait au parking, à quelques distances du monument. La queue peut parfois être très longue, il vous faudra un peu de patience, si vous jouez de malchance. Une fois acheté, le ticket vous donnera accès à des minibus électriques qui vous mèneront directement aux Taj Mahal. Arrivé à la porte vous subirez une fouille drastique, avec impossibilité de rentrer si vous possédez de nombreux objets interdits. Heureusement il y a des consignes, mais ne prenez pas le risque de devoir revenir en arrière parce qu'il n'y en a pas de disponible : Ne prenez quasiment rien avec vous !

Ce qui est interdit : Nourriture, livre volumineux, tablette, accessoires divers, vêtements de rechange, etc. On ne vous laissera passer qu'avec votre appareil photo, votre portable, et éventuellement un guide de voyage, si il n'est pas trop gros. Et il faudra insister pour passer avec du matériel de puériculture si vous venez avec bébé. Donc, à défaut de se répéter, il faut insister : NE VENEZ AU TAJ MAHAL QU'AVEC LE STRICT MINIMUM. Absolument rien de superflu ne sera autorisé ! Sachez aussi que les caméras sont autorisées, mais avec un supplément de 25 roupies, et on vous interdira de franchir les marches de la terasse, vous serez cantonnée aux jardins. Bien sûr, il y a des consignes à l'intérieur des jardins pour y déposer votre caméra. Quand on dit "caméra", on ignore ce qu'on entend par là. J'imagine qu'il s'agit d'appareil encombrant, les petits appareils photos de poches ne sont pas concernés.

D'ailleurs une fouille est organisée, avant de pénétrer dans la cour intérieure. Une file pour les femmes, une autre pour les hommes, et ça ne rigole pas, question sécurité. Ne prenez pas mal ces contrôles, même si ils vous paraissent offensants. Après tout, vous êtes en Inde et c'est ce pays qui décide de sa sécurité, à vous, visiteurs, de vous adapter. Et puis il suffit de regarder autour de vous pour relativiser, les indiens sont des gens ouverts, souriants, et eux prennent plutôt bien ces contrôles, donc il n'y a pas de raison de vous mettre en colère. Surtout que ça va vous servir à vous faire interdire l'entrée.

Les guides

Comme dans beaucoup d'endroits sur la planète, à chaque fois qu'il y a un monument attirant les touristes il y a une foule de "guides" qui se pressent autour. Et comme partout, seuls les guides officiels sont à recommander. Donc avant de choisir un guide, imposez-lui de vous montrer sa carte d'accréditation, et assurez vous qu'elle est officielle. Un faux guide sera capable de vous planter une visite à toute allure pour qu'il puisse attraper d'autres touristes avant la fin de la journée. D'ailleurs avant tout choix, vous devez absolument :

  • Vous entendre sur la durée de la visite, ce que vous allez voir pendant ce temps,
  • Le prix, qui doit être clairement fixé à l'avance,
  • Le fait de payer en fin de visite.

Un guide officiel prend normalement 900 roupies, approximativement. Et, même si ça parait évident, assurez-vous que vous le comprendrez, car ce n'est pas parce qu'un guide vous parle dans un français approximatif qu'il saura utiliser les bons mots pour décrire ce qu'à voulu faire l'architecte du mausolée, dans la crypte. C'est plus difficile de parler un langage technique que de dire bonjour...

Il est aussi possible de louer des guide audio en anglais ou en français à côté des guichets, à l’entrée du Taj. Ca vaut 105 roupies seulement, et si vous n'avez pas votre guide de voyage, vous profiterez mieux de votre visite.


Trucs et astuces

. Parmi les enquiquinements divers, sachez qu'il arrive que le Taj Mahal soit noyé dans des nappes de brouillard, tôt le matin. Vous vous levez à 5h du matin, vous arrivez rapidement au monument, vous payez votre droit d'entrée et arrivez dans les jardins et là, surprise : un immense brouillard vous empèche de voir à plus de 10m... C'est une mésaventure qui peut arriver, hélas !

. Envie de voir le Taj Mahal sous un autre angle ? Rendez-vous de l'autre côté du fleuve, il y a un pont pas très loin après le fort. Là, sur la grève, vous verrez le monument du côté Nord. Comme il est symétrique il vous offrira la même vue que du Sud, et en plus vous verrez le magnifique mur d'enceinte de grés rouge incrusté de marbre blanc, celui qui donne sur le fleuve !

. Adoptez une tenue correcte, pas extravagante. Vous visiter un mausolée contenant une tombe, ne l'oubliez pas. Et puis il y a une mosquée à visiter, là aussi il ne faut pas avoir une tenue trop inappropriée.

. Agra n'est pas réputé pour être une ville intéressante, hormis les deux principales attractions touristiques que sont le Taj Mahal et le fort. La ville est plutôt salle et attire bon nombre de personnes tentant de profiter de la manne financière des touristes. Du coup le visiteur va se sentir agressé, souvent harcelé, par exemple par des chauffeurs de taxi ou des vendeurs de souvenirs ou de bouteilles d'eau. Mieux vaut le savoir.

. Certains petits hôtels ont une vue incroyable sur la Taj Mahal, en particulier à partir d'une terrasse sur le toit de l'immeuble. Mais il faudra les trouver, car bon nombre d'entre eux sont plutôt insalubres. On vous conseille donc d'avoir un retour d'expérience réel avant de réserver quelque part ("Réel", c'est quelqu'un de confiance qui vous en parle, pas un vague avis sur un site Internet de réservation en ligne... forcément aguicheur !) A défaut, faites plutôt confiance aux grands hôtels touristiques, ils sont un peu plus loin mais garantissent un confort que les occidentaux préfèrent.


Prendre des photos réussies

Difficile de prendre des photos comme les professionnels quand on est en visite au Taj Mahal. C'est le monde qui pose problème, en général, puisqu'il y a toujours quelqu'un qui passe devant l'objectif au mauvais moment. Plus que partout ailleurs, le Taj Mahal profite à plein des appareils photos numériques et leurs grandes capacités de mémoire... N'hésitez pas à mitrailler, vous aurez plus de chance d'avoir une photo réussie dans le lot...

Il y a plusieurs points de vue important au monument. L'un des plus couru des celui situé juste après la porte principale, en haut des marches. On se trouve en hauteur et le mausolée se dévoile à vous, 300m plus loin, également en hauteur. C'est LA photo à faire, mais bien sûr vous n'êtes pas seul à vouloir la faire. Un peu de patience donc, et de la civilité, tout se passera bien. Prendre la même photo avant la porte est encore mieux puisque le mausolée de dévoile dans l'encadrement, mais cette photo est encore plus difficile à faire puisqu'il ne faut personne sous la porte, chose quasiment impossible à obtenir.

Un autre point de vue classique est au niveau de la fontaine centrale, on voit bien le mausolée qui n'est pas encore trop haut dans le cadre et ça permet d'avoir la fontaine comme premier plan. C'est d'ici que vous ferez la photo classique, main ouverte, paume vers le ciel, avec l'impression de la Taj Mahal s'est posé dessus, en perspective. Une fois sur la terasse vous aurez un bon point de vue sur la porte principale, à 300m de vous, mais attention à l'heure de la journée car vous êtes tourné vers le Sud, donc vers le Soleil. Il faudra peut-être attendre le soir, ou plutôt faire cette photo tôt le matin pour qu'elle évite le contre-jour. Par contre, en se décalant vers la mosquée ou vers le pavillon des invités vous pourrez faire une jolie photo des jardins. N'hésitez pas à bien vous décaler, non seulement il y aura moins de monde, mais en plus la perspective sera plus belle.

Dans les jardins oubliez la marche classique le long du canal central, ou alors faite là, mais revenez en arrière par les côtés des jardins. Vous y découvrirez le musée et les canaux sous de meilleurs angles, plus ouverts. Par contre, sur la terasse, vous ne parviendrez pas à prendre le mausolée en entier, sauf à vous mettre tout au bout de la terasse, dans les angles. Les points de vues de la mosquée sont les meilleurs de cette terasse.

Enfin, pour ceux qui le peuvent, il faut aller le soir ou le matin sur l'autre rive de la Yamuna, la rivière qui passe au Nord du complexe. Quand le Soleil n'écrase pas tout sur place le point de vue sur les bâtiments est magnifique.



Voir aussi :

. Description du Taj Mahal





Copyright 2013 - 2017 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Catalanes.