Les minarets


Les minarets du Taj Mahal sont assez discrets, leurs rôles est de soutenir l'impression d'élévation du mausolée tout en amenant une légèreté à l'ensemble des édifices.


Généralités sur les minarets

Les minarets sont un élément architectural important dans l'art islamique. Le mot "Minaret" vient de "Manara", "phare" en arabe, lui même issu de "nur", "lumière". Il y a donc une logique, et l'on peut voir le muezzin qui officie au sommet d'un minaret comme un phare guidant spirituellement la population. Il n'y avait initialement pas de minarets dans la religion musulmane, pas plus qu'il n'y avait de clocher dans la religion catholique. L'un comme l'autre sont venus plus tard, pour s'élever au-dessus d'une population de plus en plus importante. Par ailleurs le minaret est un symbole de l'élévation vers le ciel, une sorte de passerelle entre le ciel et la terre. Là aussi la religion catholique a un symbolisme similaire.

Un des minarets

Un des minarets

Un minaret se compose de la base, du tronc et d'une galerie. La base est généralement en dessous de la surface, elle est perpendiculaire au sol. La galerie, elle, est tout au sommet, elle est en grande partie couverte. Dans l'architecture islamique de l'Asie du Sud, la galerie est souvent recouverte d'un chhatri, un dôme en forme de bulbe. Pour monter au sommet l'escalier est généralement dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Un minaret peut être associé à la structure principale du bâtiment, il est alors appelé "tourelle". Si il est incorporé au bâtiment principal il sert généralement de puits de ventilation


Les minarets du Taj Mahal

D'une hauteur exacte de 43,02m, les 4 minarets qui entourent le mausolée du Taj Mahal sont plus petits puisque lui fait 67,97m. Ils sont disposés de parts et d'autres du mausolée, en l'encadrant. Au Taj Mahal les minarets sont indépendants, ils ont pour caractéristiques d'être légèrement inclinées vers l'extérieur de la terasse. Comme ça, en cas de tremblement de terre ils viendrait s'écraser dans les jardins et dans la Yamuna (La rivière au Nord du complexe), et pas sur le mausolée.

Il faut savoir qu'avant Shah Jahan les minarets n'étaient pas une caractéristique de l'art moghol, c'est lui qui les a introduit. Par la suite ils seront repris par ses successeurs, dans les nouvelles constructions. C'est considéré comme une preuve de plus en plus l'orthodoxie religieuse dans les périodes ultérieures de la dynastie moghole.

Chhatri et galerie

Chhatri et galerie

Des études ont été faites sur l'immobilité des minarets car puisqu'ils sont inclinés vers l'extérieur, on peut s'attendre à ce qu'ils penchent de plus en plus, un peu comme le fameux campanile, à Pise. Ces études ont révélé qu'un des minarets avaient effectivement bougé, mais que l'inclinaison qu'il a prit depuis sa construction est suffisamment faible pour ne pas à avoir à s'en inquiéter.


Description

Les 4 minarets du Taj Mahal ont une base octogonale et un corps cylindrique effilé surmonté d'un chhatri à 8 colonnes. Chacun des minarets est divisé verticalement en trois parties par deux balcons qui rappellent la galerie supérieure. Ces balcons sont accessibles par des portes rectangulaires fixées dans le corps principal du minaret. Pour avoir de la lumière dans le minaret il a été aménagé des petites fenêtres grillagées, régulièrement, ce qui fait entrer la lumière naturelle nécessaire. Les minarets sont recouverts de marbre sous la forme de blocs de marbre blancs taillés en courbes. Ils ont été intercallé avec des pierres noires pour simuler des joints. Les constructeurs du Taj étaient tellement obsédés par la perfection qu'ils ont même orné la zone en dessous du plus haut balcon avec des bandes de marbre de marqueterie portant chevron. Les minarets sont terminés, au sommet, par des chhatris ornés de pétales de lotus similaire à celui utilisé pour le dôme principal du mausolée. Cette fleur de lotus est plutôt d'inspiration hindoue, comme expliqué dans les symboles du Taj Mahal.


Voir aussi :

. Description du Taj Mahal.

. Histoire du Taj Mahal.







Copyright 2013 - 2017 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Catalanes.