Humâyûn


Humâyûn

Humâyûn

Biographie

Humâyûn est le second empereur moghol, la dynastie ayant régné sur le Nord de l'Inde du XVIe au XIXe siècle Il est l'arrière-grand-père de Shah Jahan, le bâtisseur du Taj Mahal. Héritier d'un empire tout nouveau et particulièrement instable, il devra combattre deux rebellions successives, perdra son trône et ne pourra reconstituer l'empire de son père qu'après une quinzaine d'années de cheminement, allant de bataille en bataille. Il laissera à son fils un Empire plus vaste que celui qu'il a reçu, allant de l'Afghanistan au Bengale.


Les jeunes années

Humâyûn est né le 17 mars 1508 à Kaboul, pendant une période où son père, Bâbur, tentait d'agrandir son royaume. Il le suivit dans son errance pendant toute son enfance et, à l'âge de 18 ans, il était à ses côtés lors de la bataille de Pânipat (1526), une bataille fondatrice de l'Empire moghol. Puis il participa à la prise d'Agra et fut envoyé pacifier la vallée du Gange, à l'extrême Est de l'Empire. En 1528 il reçut le gouvernorat du Badakhshan, une région aujourd'hui à cheval entre le Tadjikistan Sud et l'Afghanistan Nord. Elle est également au Sud du Ferghana, le royaume d'origine de la dynastie, et à l'Est de Kaboul, une ville qui a servi de base arrière pour les conquêtes de Bâbur et qui représente le point de départ de la dynastie. Le Badakhshan, c'était donc un peu le territoire originel de l'Empire.


L'accession au trône

Humâyûn monte sur le trône à la mort de son père, en 1530. Vu que son Empire n'est pas encore stabilisé les rebellions sont proches et se déclenchent très peu de temps après. Il a dû faire face à deux foyers de rebellions : Celle de Bahâdûr Shâh, au Goujerat et celle de Sher Shâh Sûrî dans le Bihar.

Le Goujerat est la région la plus au Nord de la côte occidentale de l'Inde, elle est limitrophe du Pakistan. Bahâdûr Shâh était le sultan local et devait faire face à la fois aux velleités de conquêtes de Humâyûn et aux attaques des Portugais, nouveaux venus d'Europe désireux de régner sur une partie des terres de l'Inde pour favoriser le commerce. Bahâdûr Shâh leva donc une armée et marcha vers Delhi. Pour le contrer Humâyûn vint à la forteresse du Kalinjar en 1531 et en fit le siège jusqu'à l'obtention d'une forte rançon, ce qui lui permet de financer des troupes pour les années à venir. Il part ensuite vers le second foyer de rebellion, le Bihar, à l'Est du pays, à proximité du Bengale. Là-bas c'est Sher Shâh Sûrî qui lui pose problème.

Sher Shâh Sûrî était un chef afghan qui connu une belle ascension. Entré au service du sultan du Bihar en 1522 il sert Bâbur en 1527 et 1528, qui le récompense en lui octroyant des terres. Ne s'en accomodant pas il part conquérir le Bihar , s'associe au sultant du Bengale et fonde un royaume indépendant. C'est à ce moment qu'Humâyûn s'inquiète de la partie orientale de son Empire, grignoté par cet ancien allié. Une fois la campagne du Goujerat terminé il prend donc le chemin du Bihar mais au lieu de se rendre à la capitale, Gaur, qu'il croyait libre, il fait le siège de la ville de Chunar, ce qui laisse le temps à son ennemi de prendre Gaur.

Humâyûn prend ensuite le chemin de Gaur et fait le siège de cette ville afin de retrouver son autorité sur le Bihar, puis sur le Bengale, mais entre-temps Sher Shâh Sûrî partit à l'Ouest et conquis diverses terres à l'intérieur même de l'Empire moghol, menaçant Agra, la capitale. Du coup l'empereur revint sur ses pas, mais fut défait à la bataille de Buxar en juin 1539. Il perdit à cette occasion ses troupes, son harem et ne dût la vie qu'à la chance.

En 1540 il reforme une nouvelle armée et reprend la direction du Bihar pour combattre Sher Shâh Sûrî qui a fini par créer un royaume sur tout le Nord-Est de l'Inde, mais la bataille qui s'engagea fut perdu (1540, Kanauj). Humâyûn dût prendre la fuite, d'abord au Pendjab, puis au Sindh, la région Sud du Pakistan.


Carte des conquêtes d'Humâyûn

Les conquêtes d'Humâyûn de 1530 à 1555

Les conquêtes d'Humâyûn de 1530 à 1555


La reprise de l'Empire

C'est au Sindh que s'installa un temps Humâyûn, exilé. Son fils y naîtra en 1542. En 1544 il se rend en perse pour négocier une armée auprès du Shah Tahmasp 1er, qu'il lui accorda. A la tête de cette armée il prit tout d'abord la direction de Kandahar, puis Kaboul, aux mains de son frère Kâmran. Les deux frères se prirent Kaboul chacun à deux reprises entre 1544 et 1549, le dernier mot revenant à Humâyûn qui fit crever les yeux de son frère. Commence alors la reconquête de l'Empire moghol, bataille après bataille : 1554 (Peshawar), 1555 (Lahore, puis Dipalpur et enfin Macchi Bhawan). C'est cette dernière victoire à Macchi Bhawan, contre les afghans, qui lui permit de revenir sur le trône d'Agra, après 15 années d'exil.

Ayant réussi à reconquérir son royaume il s'installe à Agra et commence à structurer le territoire. Malheureusement une mauvaise chute faite le 27 janvier 1556 lui ota la vie. Son épouse lui fit construire un mausolée à Delhi, sur le modèle moghol.


L'héritage d'Humâyûn

Tombe d'Humâyûn

Tombe d'Humâyûn

Les parcours d'Humâyûn et de son père Bâbur sont très similaires dans la mesure où ils ont hérité d'un territoire, l'agrandirent par des conquêtes militaires, furent exilés et reconquirent leurs territoires par la force, mais moururent avant d'avoir pu organiser l'Empire. le successeur d'Humâyûn, Akbar, reçut donc en héritage un empire disparate, nouvellement conquis et instable. Il reçut aussi une tradition de conquêtes, un style de vie nomade et une volonté de conserver l'Empire à tout prix.

L'héritage immatériel est plus ténu dans la mesure où il n'a pas pu développer les arts, organiser la vie quotidienne ou réellement régné sur son Empire, donc faire des choix qui aurait marqué les générations à venir. C'est son fils Akbar qui va s'en charger. Il faut noter quand même que bien qu'il soit musulman il n'était ni vraiment pratiquant, ni précheur, les autres religions ayant pu exercer leurs cultes sans problème. Linguistiquement il conserva l'usage du tchaghataï, une langue issue du turc fortement orientalisée en cours du temps de son père et son grand-père.




Voir aussi :

. Description du Taj Mahal

. Toutes les biographies





Copyright 2013 - 2017 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Catalanes.