Agra, la ville du Taj Mahal


Agra est la ville où se trouve le Taj Mahal. Elle est dans l'Etat de l'Uttar Pradesh mais n'est pas la capitale de l'Etat. Elle est aussi connue pour abriter le fort Rouge. Sa population est de 1 700 000 personnes, dont une bonne partie est formée de jeunes. Si la ville est très connue pour son patrimoine mondial exceptionnel, elle n'a pas l'attrait d'autres villes indiennes et elle n'est pas, en soi, une destination de voyage. Ce n'est donc que parce qu'elle possède sur son territoire ces deux monuments qu'elle est si fréquentée.

Une rue d'Agra, de nos jours

Une rue d'Agra, de nos jours


Se rendre à Agra

Agra n'est pas une ville facile à atteindre, mais ce n'est pas la pire ville d'Inde non plus, elle reste à une distance raisonnable de la capitale New-Delhi.

Si vous arrivez en avion, sachez qu'il y a un aéroport à Agra, mais celui-ci est peu desservi par les compagnies internationales, il faudra probablement arriver en Inde par d'autres villes. Si votre but est de ne visiter que le Nord de l'Inde, voire qu'Agra, vous arriverez sans doute à New-Delhi d'où vous prendrez un vol intérieur opéré par une compagnie intérieure indienne : Kingfisher Airlines et Air India Regional par exemple, ces opérateurs aériens ayant aussi des lignes vers Jaipur. Bien sûr il s'agit du moyen de locomotion le plus cher, et en plus, il n'est pas forcément toujours à l'heure.

Si vous arrivez en train, ça ne vous coûtera que 6 Euros environs, plus un ou deux euros de frais. Il y a des avantages et des inconvénients, bien sûr. Un des avantages et que vous ne vous occuperez de quasiment rien, les hotels ou agences de voyages locales se chargent d'acheter pour vous les billets et de vous expliquer où aller. De plus à ce prix vous aurez droit à une cabine climatisée, plutôt du haut de gamme. Et vous serez à Agra à une vitesse tout à fait acceptable, en approximativement 3 heures. Enfin les trains sont relativement à l'heure, si on les compare aux autres moyens de transports. Les inconvénients sont qu'il faut que vous prévoyiez votre voyage à l'avance, les trains sont rapidement bondés et vous n'aurez pas de place si vous vous y prenez trop tard. Les trains qui partent vers Agra sont les Bhopal Shatabdi Express et le Taj Express, qui sont les deux trains classiques pour les touristes. Les autres sont plutôt destinés aux habitants, ce qui ne signifie pas qu'il ne faut pas se mélanger, mais plutôt que l'Etat de Uttar Pradesh préfère organiser des trains pour les touristes afin qu'ils aient un confort que les locaux n'ont pas. Donc si vous le souhaitez, passez par els autres trains, ils seront plus authentiques. A noter que le trajet de la gare aux hôtels coûte généralement entre 50 et 200 roupies. Et puis sachez qu'il y a une autre gare à Agra, l'Agra Fort Station. Elle dessert plutôt les trains qui arrivent de l'Est.

Une rue d'Agra, de nos jours

Une rue d'Agra, de nos jours

Si vous arrivez en taxi, vous mettrez à peu près 5h pour aller de New-Delhi à Agra. C'est assez économique, surtout si vous êtes plusieurs, et vous verrez à la fois les paysages et l'art de conduire en Inde sans en avoir les inconvénients. Oui, conduire en Inde relève de l'art tellement il semble compliqué de rouler normalement tout en évitant les piétons, sources de danger permanents. Sans compter les animaux. L'inconvénient du taxi est commun au bus et à la voiture particulière : Le temps de trajet est aléatoire, allant de 5 heures si tout se passe bien à ... une certaine heure, si tout va mal : Accident, bouchons, contrôles, etc.

Si vous arrivez en voiture, bon courage ! Entre éviter les piétons, les autres véhicules, trouver votre chemin tout en gardant votre concentration sur tout le trajet, vous devriez arriver épuisé, et bien plus tard que prévu puique vous n'avez pas l'habitude, contrairement aux taxis. C'est une solution que je ne peux pas conseiller.

Si vous arrivez en bus, il vous faudra prendre votre billet bien à l'avance car eux aussi sont rapidement bondés. Un bus mais normalement 5 heures pour rejoindre Agra de New Delhi, mais il est fréquent qu'il en mette plus en fonction des conditions de trafic. Il y a deux gares routières à Agra, l'Idgah Bus Stand et l’ISBT (Inter state bus terminal). A noter qu'en bus comme en voiture vous pouvez faire une halte à Mathura, ça permet de scinder le trajet en deux parties et le lieu est sympathique.


Climat d'Agra

Curieusement le climat d'Agra est de type tropical, avec une saison des pluies commençant en juin et s'arrêtant durant le mois de septembre, donc pendant tout notre été. Et quand il pleut à Agra, il pleut. On enregistre jusqu'à 660 millimètres annuellement, sachant que le reste de l'année il ne pleut quasiment pas.

Les températures ont une grande amplitude, allant de 45 °C l'été à 4 °C l'hiver, mais généralement les hivers sont plus doux que ça.

Pour visiter Agra les meilleurs mois sont Octobre, Novembre et Février, et éventuellement Mars, mais sachez que la ville reste intéressante les autres mois, elle est juste soit accablée de chaleur, soit sous la pluie. Deux conditions qui ne sont pas vraiment rédibitoires mais qui rendent le séjour moins agréable, surtout pendant les grosses chaleurs puisque la ville est fortement polluée.


Que faire à Agra

Agra n'est pas spécialement réputé en soi. La ville n'est pas très touristique et il y a peu d'éléments architecturaux ou d'événements organisés autour du tourisme. En fait, tout tourne autour des 4 bâtiments du patrimoine, dont deux ont une portée mondiale. Donc la visite de la ville peut se faire en une journée, le temps de voir le centre, les rues, quelques maisons anciennes et on peut passer à ces 4 éléments qui sont :

  • Le Taj Mahal - Inutile de s'apesantir ici dessus, ce site Internet lui est consacré.
  • Le fort rouge - Très jolie place forte d'Agra, également de portée mondiale. Il a été construit par Akbar et a fortement été remanié. Shah Jahan y fut enfermé pendant ses 8 dernières années. Le style de ce fort est un mélange d'art hindou et de tradition musulmane, c'est le premier exemple d'envergure de ce qui sera par la suite le style architectural moghols.
  • Le Sikandra - Il s'agit de la tombe d'Akbar, c'est un mausolée en grés rouge de style hindou avec une influence musulmane. Il est à 4 Kms au Nord d'Agra, sur la route de Delhi.
  • Fatehpur Sikri - Cette ancienne cité impériale est à 37 Kms à l'Ouest d'Agra. Elle est remarquable par la bonne conservation de l'architecture du XVIe siècle, en grés rouge.

Couramment les visites de Fatehpur Sikri se font à travers une excursion qui lui est dédiée ou par un arrêt le long de la route de Jaïpur. Le Sikandra, lui, peut se visiter au départ d'Agra avec un taxi, c'est quand même ce qu'il y a de plus simple.


Le Taj Mahal

Le Taj Mahal

Le fort rouge

Le fort rouge

Le Sikandra

Le Sikandra

Fatehpur Sikri

Fatehpur Sikri


Agra au moment de la construction du Taj Mahal : Les XVIe et XVIIe siècle

La ville d'Agra avant le XVIe siècle est très peu documenté, mais nous savons qu'il s'agissait d'une ville de peu d'importance qui s'était développé le long de la rivière Yamuna. Lorsque Bâbur conquit la région du Nord de l'Inde et fonda une nouvelle dynastie, Agra fut choisi pour accueillir le premier jardin Moghol. Il fut créé en 1526.

La création de ce jardin n'était pas anecdotique. Il s'agissait pour Bâbur de montrer son pouvoir en domptant ce qui est probablement le plus sauvage des éléments existant : La nature elle-même. Pour un peuple venant des régions désertiques, la présence d'un jardin dans un lieu était un symbole du pouvoir. Les Moghols accentuaient ce pouvoir en ordonnant parfaitement leurs jardins, pour imposer les formes qu'ils souhaitaient. Cette expression artistique avait également un but religieux et funéraire, religieux car les musulmans voient en un jardin un symbole du Paradis et funéraire car ce symbole est forcément à rapprocher des défunts.

Mais pour construire ce jardin, Bâbur fit expulser une grande partie de la population qui les habitants vivaient à proximité de la rivière, ce qui parait normal. Or, c'est justement en bord de rivière que devait être construit les jardins. Et ces jardins étaient grands, très grands. Le premier de ces jardins, le Ram Bagh, a été suivi par un vaste complexe urbanistique d'architecture rectiligne, intégré dans d'autres jardins, le tout s'étirant que plus d'un kilomètre le long de la rivière. A cette occasion il fut construit une sorte de quai en pierre, assez haut le long de la rive, pour marquer la délimitation entre le lit de la rivière et l'ordonnancement des jardins. C'est ce quai qui fut à l'origine du développement futur de la ville d'Agra.

Au siècle suivant, une ville riveraine des jardins Moghols était en plein essor et s'était même développée sur les deux rives de la Yamuna. Elle comprenait la reconstruction de Fort d'Agra par Akbar, qui a été achevée en 1573. Au moment où Shah Jahan monta sur le trône la population Agra était arrivé à environ 700 000 personnes. La ville était considéré, selon le chroniqueur Abdul Aziz "une merveille qui vaut autant par son centre que par ses artères, son commerce par voie terrestre ou maritime, comme un lieu de rencontre des saints, des sages et des savants de toute l'Asie."


Au XVIIe siècle Agra était devenue une ville centrée sur son front de mer et qui s'était développé partiellement vers l'est, mais essentiellement plutôt vers l'Ouest, en direction des terres riches qui bordaient les rives de la Yamuna.



Voir aussi :

. Description du Taj Mahal

. Le mausolée





Copyright 2013 - 2017 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Catalanes.